ukulelenancy

qualité de fabrication

Il y a encore 5 ans on trouvait peu de ukulélé en France.
Ces dernières années, la gamme d'instrument a considérablement augmenté.
En 2005 pour 100 euros on avait un instrument plus que moyen. 
Aujourd'hui à 50 euros on a mieux, à 150- 200 euros on trouve des instruments de bon niveau.

A partir de 400, 500 euros on trouve du haut de gamme. Autour de 600-1000 euros ce sont des bijoux


Les essences de bois utilisées pour le ukulélé sont très variées. Les premiers ukulélés étaient entièrement fabriqués en bois de koa, une variété d'acacia hawaiienne. Le koa s'étant raréfié, les ukulélés modernes sont maintenant fréquemment construits avec des essences de bois utilisées en lutherie de guitare, principalement l'acajou, toutefois à Hawaii les luthiers restent attachés à l’utilisation du koa. 


un peu d'histoire

Le cavaquinho instrument portugais, qui aujourd’hui est encore présent dans la musique populaire portugaise mais également brésilienne atterrit sur les iles Hawaï fin du 19ième siècle Venu de madère en bateaux des portugais font découvrir aux hawaïens cet instrument. Les hawaïens l’adoptent et le transforment pour donner naissance au ukulélé.

Pendant le 20ième siècle le ukulélé bon marché se popularise dans les milieux jazz et variété notamment.

Les évolutions techniques et l’exploration de nouveaux répertoires sont donc récentes. Mais des liens existent notamment avec la guitare de petite taille baroque. John King (voir page concernée)  en a fait la parfaite démonstration.  

Si le ukulélé n’est pas plus vieux que la fin du xixe siècle, l’étymologie de son nom reste sujette à caution. Deux hypothèses sérieuses sont à retenir. L'hypothèse la plus couramment acceptée et la plus répandue est la suivante : le mot ukulélé proviendrait de l’agrégation des mots hawaiiens « uku » (puce) et « lélé » (sauteuse), terme qui désigne en hawaiien la puce du chat, espèce introduite à Hawaii un peu plus tôt que le ukulélé au xixe siècle. On trouve des traces de cette étymologie vers la fin duxixe siècle. La deuxième hypothèse sérieuse et dont il existe des traces précoces : ukulélé serait une déformation de l’agrégation de « uke » et « lele », termes qui désignent respectivement les actions de gratter et frapper - une description du mouvement du joueur d'ukulélé.

Service gratuit facile et accessible à tous

Commencer